Les vacances arrivent, l'université ferme ses portes, les jeunes partent en vacances dans un camping de rêve ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beau moment. [Pv]

Aller en bas 
AuteurMessage
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Beau moment. [Pv]   Mer 7 Juin - 4:46

Creg avait décidé de visiter un peu plus les lieux encore. Il avait entendu parler d’une crique, par deux personnes qu’il ne connaissait pas, qui semblait vraiment merveilleuse. Il se rendit donc à cet endroit.

Le ciel était un peu couvert et un magnifique couché de soleil se faisait sentir. Creg avait décidé de se promener seul. Mais, rien n’empêchait les rencontres surprises. C’est ce qu’il avait découvert depuis qu’il était à l’Université. Passer un bon moment seul est parfois très bien!

C’est ainsi, qu’il aperçut ce qu’était la crique. Il découvrit les merveilles de ce paysage aussi idyllique, peut-être même plus, que le reste. Il trouvait à cet endroit une sorte de magie imaginaire. Il se dit qu’il aurait du se pointer ici bien avant.

Il laissa place à ses pensés. Mais, il évita de s’enfoncer. Ce paysage était trop beau pour commencer à déprimer. Il traversa doucement jusqu'en plein milieu de la crique. C’est là qu’il décida de s’asseoir à quelque part. Cette pierre ferait l’affaire. Il s’installa dessus. Il ne semblait pas y avoir personne en faite.

Il leva le regard vers le ciel. Il trouvait se couché de soleil très beau. Enfin un lieu où il pourrait se détendre complètement et laissé allez ses fantasmes un peu. Inutile de dire qu’elle genre de fantasme il se faisait dans sa tête. Juste le fait qu’il soit un homme en disait long. La nuit s’annonçait vraiment bien. Il tourna le regard vers la mer. Il aurait bien voulu s’y baigner, il n’y avait pas été encore.

Le ciel était orangé et inspirait la beauté. Il ferma les yeux… espérons que ce moment s’éternise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Mer 7 Juin - 11:03

Cela faisait quelques jours que Raffi était arrivé sur le lieu de vacance des étudiants et le moins que l’on puisse dire c’est que ces premiers jours furent lourds en rebondissements et en surprise.

Qu’importe, Raffaella adore les surprises sauf que parfois, ça la tracassait un peu…

Ce jour là, elle avait dormi longtemps et quand elle s’était réveillée, la journée était déjà finie. C’est le genre de chose qui énerve particulièrement Raffaella. Elle détestait perdre une journée parce qu’elle avait flemmardé dans son lit. Cependant, le décalage horaire entre l’Italie et l’Amérique se faisant accompagné de ces premiers jours bien chargés en émotions et en activités, l’ont épuisée plus qu’elle ne l’aurait imaginé..

Emy n’était pas dans la tente….Raffi lui laissa donc un petit mot :


« Kikoo mon emy , Je reviens dans une heure ….Je suis partie me balader un peu, si tu repasses ici, laisse moi un mot….ça me plairait qu’on mange un bout ensemble…..j’ai tellement de choses à te raconter que je ne sais même pas par où je vais commencer…. »


Elle avait gribouillé un petit smylies sur le bout de papier et s’était éclipsée d’abord dans les sanitaires et ensuite, où le vent la mènerait….

Ne sachant trop où aller, elle se baladait au hasard des rues quand elle passa devant la crique où on pouvait assister à un couché de soleil magnifique… Ce mélange de couleur…c’était sublime…..voir romantique…

Curieuse de voir ce spectacle, elle s’enfonça un peu plus loin dans la crique….Elle portait un jean’s un rien trop large avec une petit débardeur blanc et des baskets….

Alors que l’horizon qui s’offrait à elle lui donnait envie de sourire, elle aperçu au loin une silhouette qu’elle connaissait bien…C’était Creg, qui était allongé sur une pierre. Il avait l’air totalement absorbé par ses pensées.

Ne ratant pas une occasion de papoter un peu, elle s’approcha et de son verbe haut, l’apostropha gentiment :


« Eh alors, comment peut on fermer les yeux devant pareils spectacle… »

Elle lui adressa un petit clin d’œil :

« Je peux m’asseoir ? qu’est ce que tu fais ici tout seul ? »

Elle savait pourquoi elle était seule, ca faisait moins d’un quart d’heure qu’elle était réveillée…Mais lui ? il devait sans doute avoir fait des tas de rencontres qui auraient pu s’avérer intéressante pour passer une bonne soirée….

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Mer 7 Juin - 15:02

Ses oreilles entendirent une voix qu’il connaissait bien, pour l’avoir écouter plusieurs fois. Il ne se redressa pas nerveusement, comme il l’aurait cru. Non, il était trop bien pour devenir tendu. Il resta allonger et tourna la tête vers elle. Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’il pensait à elle, quand celle-ci se pointa.

D’autant plus, que le décor était encore plus beau quand elle était là. Car d’où il l’apercevait, c’est à dire plus bas, le ciel orangé était juste au-dessus d’elle. Il se demanda même s’il n’était pas mort. Il ria intérieurement, puis il répondit à Raffaella calmement :


« Quand on pense au loup. Bonsoir Raffi! Eh oui, je me demande comment j’ai pu fermer les yeux, en effet. Toi tu ne peu pas voir la vision de rêve que j’ai en ce moment. »

Il sourit, amusé. Il lui fit un clin d’œil. Ce soir, il n’avait aucune envie de se cacher, pour une fois. Il se redressa ensuite, s’assoyant tout de même confortablement. Il était très détendu, on aurait pu dire qu’il était drogué. Mais non! Il était simplement bien. Il tapota la pierre près de lui, pour inviter Raffi à s’asseoir.

« Pourquoi suis-je seul? Aucune idée, en faite. Je suis plutôt bien ce soir. Et c’est encore mieux si tu es là. »

Il repensa soudainement à la dernière fois ou il avait sortit ensemble. Il n’Avait pas rappelé et il ne c’était pas expliquer. Donc, tant qu’a ne pas être nerveux ce soir. Il valait mieux s’expliquer, calmement. Il lui dit ensuite, sans détour :

« Au fait Raffi, je suis désolé de ne pas t’avoir rappeler la dernière fois, ni de t’avoir dit que je venais. J’ai été un peu bête, mais ne pense pas que je n’aurais pas voulu. Il tourna son regard vers la mer. Bref, j’ai eu peur de moi-même quoi… »

Il retourna son regard vers elle, avec un sourire sincère. Il se sentait déjà mieux de ne pas avoir passer par quatre chemins, de toute façon tous les chemins mènent à rome. Et le fait qu’elle soit présente, le faisait sentir mieux encore. Il lui dit ensuite :

« Et toi, pourquoi es-tu seule ainsi? Aucun homme n’a voulu passer la soirée avec toi? Je ne suis donc pas le seul à être aussi bête. »

Il eut un petit rire. On peut dire qu’il était parfois si déstabilisent dans ses changements de caractère subite. Mais, parfois cela arrivait. Pour le mieux, souvent. Il était plus facile de le faire parler et il parlait beaucoup plus aussi. Tout le monde a ses hauts et ses bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Mer 7 Juin - 16:21

Raffi lui souriait et le jeune homme ne s’était pas redressé tout de suite pour la regarder ou même la saluer. Elle était toujours contente de croiser des gens qu’elle connaissait lorsqu’elle se baladait et pour le moment, qu’est ce qu’elle pouvait croiser du monde…

Apparemment, à entendre la réplique qui accompagna le salut de Creg, il pensait à elle, ce qui avait toujours tendance à faire plaisir à Raffi. Peu importe ce que l’on pouvait penser d’elle, elle aimait marquer les esprits, ou plutôt, se rendre compte qu’elle marquait les esprits.

Elle répliqua donc :


« Non, en effet, Je ne peux pas savoir, et qu’importe ce que tu pourrais raconter, je ne pourrais jamais vérifié….et entre nous, heureusement, qu’on peut garder nos rêves pour nous… »

Oui, heureusement, c’est le moins que l’on puisse dire, que personne ne pouvait lire dans les pensées de Raffi ces derniers temps….Elle n’avait jamais été aussi cachottière avec les gens qu’elle aimait….

Il l’invita à s’asseoir, ce que Raffaella fit, recroquevillant ces chevilles, les entourant de ses bras…Elle avait posé sa tête sur ces genoux et observait le ciel qui changeait de couleur….alors que Creg se demandait pourquoi il était seul et il y ajouta un petit compliment qui mit légèrement mal à l’aise Raffaella… En moins de 5 minutes, il venait de faire des allusions qui non seulement ne lui ressemblait pas mais en plus, qu’elle ne comprenait pas vraiment et face à ce genre d’inconnue Raffaella, avait tendance à se faire plutôt discrète….Elle ne répondit donc rien et sourit juste gentiment au jeune homme avant de reporter son attention sur ce magnifique coucher de soleil.

Elle se demandait s’ils étaient toujours aussi beau que celui-la…Elle se dit aussi sec, qu’elle devait emmener Lex ici, parce qu’elle n’avait jamais rien vu d’aussi beau….et même en Italie….c’est pour dire….

Alors que Raffi ne s’attendait pas à une explication quant à sa disparition de la surface de l’université, il la lui donna et une fois de plus, Raffi se sentait plutôt mal parce qu’elle n’avait pas compris toutes les données de l’équation. Qu’entendait-il par il avait peur de lui-même….


« Oh, ne sois pas si dur avec toi, tu n’étais pas obligé de le faire…Je ne l’ai pas fait non plus, et je ne me justifie pas moi…. »

Elle ne savait pas exactement pourquoi elle ne lui avait pas donné de nouvelles. C’est vrai qu’elle avait passé une super après midi, si agréable qu’elle en avait parlé à Emy…mais, pourquoi n’avait pas donné de ces nouvelles par la suite, elle n’était pas vraiment sur de le savoir…

Il lui demanda alors pourquoi elle était seule ici, et une fois de plus, il ajouta un petit sous entendu qui génait beaucoup Raffaella parce que ca ne ressemblait pas du tout à Creg, et qu’elle n’avait pas l’air de sonner sur le ton de la plaisanterie comme les petites allusions qu’elle fait à Chris ou que celui-ci lui fait. Elle sourit en pensant à ces quelques jours et lui répondit :

« Ca doit faire plus ou moins une demi heure que je suis réveillée…Le décalage horaire entre l’Italie et ici, et puis, j’ai eu un début de vacance riche en émotion et le moins que l’on puisse dire c’est que ça fatigue tout ca… »

Lorsqu’elle était arrivée, elle ne s’était pas du tout donné la peine de respecter son besoin de sommeil…Elle n’avait pas arrêter une minute….Entre Lex, la tente…..et le reste…..

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Mer 7 Juin - 19:43

Il ne sentait même pas la fatigue, tellement il était bien. Il ne pensait à rien. Même pas a l’amour qu’il éprouvait, nada. C’était peut-être la beauté du paysage qui le rendait comme cela. Il détacha son regard vers la mer. Il ne regardait plus Raffaella, mais il avait son attention rivé sur elle tout de même. Il eut un sourire amusé, lorsqu’elle lui dit qu’on pouvait garder nos pensé pour nous.

'' Parfois, c’est génial de pouvoir partager nos rêves avec quelqu’un. J’espère que le vrai amour me trouvera un jour. Enfin, qu’il ne fasse pas aussi mal qu’avant. Je garde espoir, même si cela peu mener au désespoir.''

Ces moments le rendait un peu nostalgique. Bien sûre, il ne sombrait pas dans la mélancolie, non. C’était bien de pouvoir parler à quelqu’un. Tout garder à l’intérieur devenait lourd parfois. O comment lourd. Il dit ensuite a Raffaella en se retournant vers elle:

"Tu dois me trouver étrange aujourd’hui? Je te rassure cela m’arrive rarement. Et puis... n’est pas peur surtout. Quelques fois, j’ai besoin de parler. Et beaucoup parfois. Enfin, je te fais confiance quoi... Si tu ne veux pas m'entendre, je me tairai."

Il eut un sourire amical. Son visage exprimait la compréhension. Il était parfaitement calme. Il ne voulait pas gâcher tout avec elle. Même si cela était sa spécialité. À cette instant, il n’avait pas peur de l’amour qu’il ressentait. Il ne lui en parlerait sûrement pas. Il connaît ses limites:

"Eh bien, non, je sais. Je voulais que tu le sache, c’est tout. J’ai bien aimé la journée avec toi, cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps, malheureusement. Je suis resté dans mon coin, comme d’habitude. J’ai toujours agit ainsi. Mais je suis comme cela. Je dois t'avouer que je m’en suis voulu."

Il retourna son regard vers le spectacle de la beauté. Il avait dit la vérité, rien de plus, rien de moins. Il était instable comme personne. C’est cela qui faisait fuir les filles et distancer les amis. Mais que pouvait-il y changer? Il n’a connu que son ancienne meilleure amie qui le supportait. Ses nouveaux amis ne tarderaient pas à le connaître.

" J’aimerais savoir, tu va bien? Dis moi? Au bar... tu étais différente des autres fois. C’est juste pour savoir hein? Ne répond rien, si tu ne veux pas. Tout le monde a des choses à cacher. Heureusement que certaine chose le reste."

Il rit légèrement de sa dernière phrase. Car il pensait à son secret qu’il ne voulait pas lui dire. La chose qu’il désirait et qu’il redoutait. Mais, ce soir, il s’en moquait. Et de beaucoup. Il continua de regarder le décor devant lui. Il espérait qu’elle resterait un bon bout de temps encore. Il ne la retiendrait pas, si elle voulait partir. Il savait qu’elle était réservé avec lui. Non, elle ne lui faisait pas confiance. Il ne lui en voulait pas. On ne peu pas avoir la confiance de tout le monde, il faut la gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Jeu 8 Juin - 12:20

Il parlait de rêves qu’il était bon de partager, de sentiment profond du grand amour…Elle soupira légèrement et répliqua sur le même ton :

« Oh, partager nos rêves avec quelqu’un ? je crois que ca ne peut marcher que s’ils ont tout les deux le mêmes rêves tu ne crois pas ? On partage un secret, si on le souhaite, mais un rêve ne se partage pas, il se vit seul ou à deux…. »

Elle marqua un temps d’arrêt se laissant aller à une petite méditation sur sa remarque et ajouta :

« Du moins, c’est ce que je pense…et, il vaut mieux pour le rêveur que son rêve d’amour soit partagé, où ça peut vite tourner en cauchemar… »

Creg continua son discours, et en effet, aujourd’hui, elle ne le trouvait pas comme d’abitude…Trop détendu peut-être…ou trop d’allusions en une fois… :

« Oui, c’est vrai que je te trouve anormalement détendu ce soir… »

Elle sourit et avait insister sur le mot anormalement, ce n’était pas méchant, c’était juste pour lui faire part de sa surprise à un si brusque changement:

« Mais rassures toi, je n’ai pas peur….et si tu veux parler, il n’y a aucun problème, je serai toujours prête à écouter…je suis touchée que tu me fasses confiance…. »

Elle donnait souvent cette impression. Elle devait sans doute dégager quelque chose de rassurant car souvent, les gens venaient spontanément se confier à elle. Elle pensa à l’accolade de Marianne, à la plage, lorsqu’elle lui parlait de son bébé, à son amitié avec Emy, ou celle avec Chris….L’espace d’un instant, elle avait réussi à le faire parler sincèrement…. Puis, elle pensa évidemment à Lex, et à ce magnifique compliment….Elle était vraie….peut-être est ce pour ça que les gens aimaient parler avec elle et lui faire confiance….Après s’être justifié quant aux raisons de son absence, elle avait prit la peine de le rassurer et il avait ajouté un petit commentaire.

Il souhaitait qu’elle le sache mais, elle n’avait tout de même pas compris ce qu’il avait voulu dire… Raffi était de ces gens qui parlaient rarement à mi-mot. Elle aimait les sous entendus, elle aimait en faire, mais, malgré tout, ils étaient clairs. C’est pour ça d’ailleurs qu’elle n’aimait pas la littérature, tout est dit par periphrase, métaphore ou euphémisme divers….Mais Raffi, elle n’était pas comme ça….Pour elle, on dit Je t’aime et moi aussi…et non pas, je ne te hais point et moi non plus….Alors, qu’entendait-il par, j’ai peur de moi-même…Elle ne le releva pas la question. Toujours mal à l’aise par ce changement brusque d’attitude et de comportement chez le jeune homme. De plus, il ajouta d’autres inconnues et Raffi ne savait plus du tout quoi dire, comme si les rôles avaient été inversés. C’est elle qui était tout sauf détendue…Elle se contenta d’hausser les épaules avec un petit sourire et ajouta :


« Je ne suis pas sûre de tout comprendre mais qu’importe….Personnellement, je ne t’en veux pas, donc, tu n’as pas à t’en vouloir, et encore moins à te justifier »..

Raffi n’avait pas changé de position, elle était toujours genoux pliés contre, elle et la tête sur ces genoux et elle ne regarda presque pas le jeune homme, elle observait le spectacle magnifique qui s’offrait à elle. Il s’inquiéta ensuite d’elle, comment elle allait, son attitude au bar. Apparemment, ce n’était passé inaperçu pour personne. Il s’excusa, au cas où il la gênerait avec ces questions. Ce n’est pas ces questions qui la gênait. Mais plutôt la réponse…Elle ne savait pas trop comment qualifier tout ce qu’il se passait en ce moment autour d’elle et avec Lex. Dès lors, pour le moment, elle préférait rester évasive, le temps que les choses prennent forme. Une drôle de sensation l’envahit alors, et elle esquissa un petit sourire gêné, même timide. Elle n’était pas intimidée par Creg, mais se rappeler de cet après-midi avec Lex la rendait un peu vulnérable. C’est ce qu’elle redoutait d’ailleurs…..

« Oui, je vais bien merci, très bien même….Je venais de croiser Chris et Lex, juste avant…Ils m’ont lancés à l’eau, tout les deux….Et puis, j’avais complétement oublié Emy, je ne la retrouvais plus et j’étais contente de la voir donc, un peu nerveuse…… tu sais bien, je suis une pile électrique…. »

Elle lui sourit et lui fit un petit clin d’œil et pour éviter qu’il ne pose des questions, elle changea de sujet aussi vite :

« Et toi, tu as croisé Chris déjà ? »

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Jeu 8 Juin - 15:07

Elle avait raison. Cela n’avait pas encore tourné au cauchemar pour lui. Heureusement. Les rêves peuvent se vivre à deux, mais bien souvent ils ne se réalisent pas. Ou nous passons carrément à côté pour une raison stupide. Comme le fait de ne rien dire. Il soupira intérieurement, il était impossible pour lui d’avoué quoique cela puisse être à Raffi, pas maintenant. Mais la question est : Quand sera le moment?

Il la laissa parler. Il voulait l’entendre et puis il avait beaucoup parlé déjà. Elle avait bien remarqué son changement subit de comportement, mais lui aussi. Il y a des jours où tout peut arriver. Creg aussi regardait vers l’avant, il assistait au spectacle comme Raffaella. Lorsqu’elle lui dit que c’était anormal, il rétorqua :


« Il faut bien que j’aie des défauts. »

Il rit en tournant son regard vers elle. Ensuite, il cessa de rire pour écouter ce qu’elle avait à dire. Bien sûre qu’il lui faisait confiance. Il suffisait de se montrer digne de lui, mais la barre n’était vraiment pas très haute à atteindre. Il lui dit avec un sourire sincère :

« J’ai bien vu cela. Parler est un bien grand mot, mais je t’avertis d’avance pour ne pas que tu m’envois à l’hôpital. Il eut un sourire amusé à ses mots. Je commence par le début docteur? »

Il éclata de rire. Non, il ne conterait pas toute sa vie. Dix-huit ans serait long à compter et il en avait oublié beaucoup. Il cessa de rire puis il l’observa sans dire un mot. Il pensait qu’elle n’était pas comme d’habitude. Enfin, aussi calme que cela. Lui non plus ne l’était pas, pourtant, quelque chose le tracassait. Il décida de chassé sa perplexité, de toute façon, il ne voulait pas savoir.

Il eut un sourire amusé quand elle lui dit qu’elle n’était pas en mesure de tout comprendre. À croire que Creg était un peu flou. Mais il avait parlé avec beaucoup trop d’allusion. Il va devoir y aller directement. Ces trucs n’étaient pas pour elle. Certaines personnes sont ainsi.


« Oh, très bien alors. Une Raffi à l’eau… hmm je n’ai jamais vu encore. Dommage! Mais tu l’as cherché non? Tu ne te souviens pas avec Chris? Piscine plus Chris égale plouf! »

Oui, Chris lui en avait parlé lorsqu’ils étaient à la piscine. Il trouvait ça drôle en faite. Il ne disait pas que c’était bien fait pour elle. Fait à ton prochain ce que tu veux que l’on te fasse. Il aurait bien aimé voir cela. Elle lui avait fait un clin d’œil et avait changé de sujet. Il eut un sourire amusé. Une autre chose à cacher, sûrement.

« Si j’ai croisé Chris? Non, pas encore. Dommage en faite. Il n’y a que lui que je connaisse comme garçon. Mais bien, je le croiserai sûrement. »

Ensuite, il reporta son regard vers l’avant, puis une idée lui vint. Un peu folle, mais il avait attendu à cette nuit pour le faire. Il n’avait pas prévu que Raffi serait ici, mais il lui proposerait. Il tourna la tête vers elle, puis il lui dit :

« Ça te dirait d’aller à l’eau. Étrange comme demande, je sais, mais j’ai attendu toute la journée pour me baigner. L’eau est plus chaude la nuit, à cause de la température extérieure plus froide. Peut-être que tu as eu ta dose d’eau, je le conçois. Sinon j’attendrai à demain, ce n’est pas si grave. Autant parler avec toi si tu es ici. »

Ils auraient pu continuer la discussion dans l’eau, mais Raffi avait sûrement eu sa dose de baignade, il comprendrait sinon. Ils n’avaient pas de maillot, mais Creg pourrait toujours prêter son chandail et y aller en pantalons court. Ce n’est pas ce genre de détail qui importait. L’eau avait l’aire chaude en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Jeu 8 Juin - 15:47

En l’entendant parler de défauts, Raffi ne pu s’empêcher de rire aux éclats, avec son enthousiasme d’antan…. :

« Comme tout le monde n’est ce pas…. »

Il faisait de l’humour, l’appelait docteur comme s’il s’adressait à un psychologue, la prévint à sa manière de ne pas le prendre pour un fou. Néanmoins, Raffaella n’était pas mal dans son genre. L’ambiance se détendu petit à petit. Il n’y avait plus d’allusion et Raffi se sentait tout de même un peu mieux.

Elle avait bien remarqué que Creg la regardait sans rien dire. A coup sûr, il avait sans doute remarquer son sourire timoré. Ce sourire que l’on affiche lorsqu’on pense à un souvenir qui nous touche encore rien qu’en y repensant. Ces souvenirs qui nous font nous mordre les lèvres ou arrangé machinalement une mèche de cheveux…En pensant à cet après midi avec Lex, c’est précisément ce genre de sourire qu’elle afficha et qui ne passait donc pas inaperçu. Cependant, il ne releva pas la question. Et au fond d’elle, elle l’en remerciait car il n’aurait pu que réussir à amplifier son état.

Il parla ensuite d’une Raffi à l’eau….Apparemment Chris lui avait expliqué la journée et début de soirée passées ensemble….Mais jusqu’où….Elle n’était pas spécialement fière de ce qu’il s’était passé après. Parce que ça ne lui ressemblait que trop peu…Elle avait cherché ce baiser…Et elle préférait les laisser venir. Et même s’il fut fort agréable, elle aurait préféré que personne ne le sache….


En gros, elle était de nouveau mal à l’aise….Décidément, c’était pas son soir…Néanmoins, elle fit semblant de rien et se mit à rire :

« Il t’a raconté que je l’avais poussé à l’eau ? En fait, c’est pas exactement pas ça…Il a posé sa main sur mon épaule et j’ai cru qu’il allait le faire lui, alors, ca m’a donné des idées….Et il t’a dit quoi d’autre ? »

Après tout, même s’il le lui avait dit, qu’importe, elle était grande et assumait ses actes…C’est pas elle qui l’avait embrassé après tout….elle a juste fait un geste qu’il a saisi c’est tout. Elle n’avait rien demandé et n’attendait rien de plus.

Elle se dit que peut-être Creg aurait envie de la lancer à l’eau, alors d’un bond elle se leva :

« D’ailleurs, c’est bon, j’ai eu mon compte entre temps, j’ai fini assez a l’eau…. »

Et une fois de plus, elle pensa à Lex et la façon si délicate qu’il avait eu pour la jeter à l’eau…Et une fois de plus, il traversait ces pensées….

Elle recula de quelque pas mais apparemment, il n’avait pas l’intention de le faire, car il enchaîna sur le fait qu’il n’avait pas encore vu Chris….Le visage de Raffi quant à lui, n’était plus illuminé d’un beau sourire comme à son habitude….Elle était en train de se rendre compte que sur moins d’un quart d’heure qu’elle était là, elle avait du penser à Lex au moins 10 fois….Et, à dire vrai, ça lui faisait plutôt peur…L’expression de son visage était plutôt grave….Elle se retourna sur Creg et lui dit gentiment :


« Euh, non, je suis désolée, je n’ai pas envie d’aller dans l’eau….j’ai eu mon compte de baignade toute habillée, ou quasiment….ne m’en veut pas, mais je préfèrerais éviter d’en rajouter à ma fatigue… »

Elle baissa un peu la tête, observant ces baskets...cherchant n'importe quel raison pour justifier qu'elle pensait trop....Beaucoup trop .....

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Ven 9 Juin - 5:25

Creg fut surpris de l’attitude de Raffaella. Il ne fallait plus lui poser aucune question à ce sujet. Il croyait que c’était un peu de sa faute, il était étrange ce soir. Cela devait lui faire peur. Il semblait soudainement mal à l’aise quand il avait parlé de Chris. Elle commençait à l’inquiéter sérieusement. Il lui dit sur un ton rassurant :

« Oui, il ne m’a dit simplement ça. Tu redoutais qu’il me dise autre chose? Il se mordit la lèvre du bas, encore une stupide question qui la rendrait mal à l’aise. Je veux dire… Il ne m’a dit que tu l’avais poussé à l’eau point. »

Il ne savait plus vraiment comment réagir. Pourtant il n’avait rien dit qui pouvait faire sa réaction. Il commençait vraiment en s’en faire pour elle, mais s’il continuait à lui poser des questions sur sa vie privée ou son état, elle finirait par le fuir.

Ce fut le comble quand elle se leva d’un bond. Il se releva aussi rapidement qu’elle. Dans sa tête c’était l’enfer. Il cherchait quoi dire, quoi faire. Il ne devait pas la laisser partir. Elle ne voulait pas se confier, mais il pouvait toujours lui changer les idées. C’était sûrement sa faute. Il ne cherchait pas à savoir.

Elle avait parfois le tour de le mettre en panique. Il n’arrivait pas à comprendre ce qu’il aurait pu avoir fait de mal. Elle semblait avoir eu peur de lui? Mais pourquoi? Il n’avait aucune mauvaise attention, mais il comprit qu’elle ne voulait pas aller à l’eau. Il lui dit d’un ton rapide et inquiet :


« Raffi… Non, non, je n’ai pas l’intention de te… te jeter à l’eau. C’était… une simple proposition. »

Elle avait reculé et son expression était grave. Il avait s’était approcher d’elle rapidement et avait posé ses mains sur ses épaules, doucement, bien sûre. Sans fermeté. Son regard trahissait son inquiétude. Il cherchait à comprendre, sans lui demander. Il avait eut peur d’avoir fait un faux pas. Il observa Raffaella dans les yeux et lui dit :

« Excuse-moi Raffi. Je t’ai mis mal à l’aise ce soir. Ce n’est pas mon intention. Je ne voulais pas te balancer à l’eau. Qu’est-ce qui à pu te faire croire cela? Je voulais simplement t’amener avec moi de ton plein gré. Je te sens différente ce soir et sa m’inquiète. Je peux comprendre que tu n’aimes probablement pas qu’on s’inquiète pour toi, mais j’espère que tu peux comprendre que je ne t’ai jamais vu ainsi. Je ne veux pas savoir pourquoi, car je sais que tu veux garder cela pour toi. »

Il marqua une pause. Plus il pensait, plus il regrettait ce qu’il avait dit, mais rien n’empêcherait de dire ce qu’il voulait lui dire :

« Peut-être que tu ne peux pas me faire confiance, d’accord. Mais je serai la pour t’écouter si jamais tu le désir. C’est à ce moment qu’il lui releva doucement la tête vers lui. Cela ira, je comprends et je ne t’en veux pas. Tu sais… Je n’irai jamais raconter ce que tu me diras et je crois que cela me rassurerait un peu. »

Il baissa les yeux, il lui tenait toujours une épaule d’une main et de l’autre il soutenait son menton. Il avait un peu honte de lui avoir avoué cela. Mais il releva le regard avec une détermination :

« Je veux que tu sois à l’aise avec moi. Je ne dégage peut-être pas une aura de confiance comme toi. Mais j’ai un cœur aussi, bien que je sais que tu le sais, et cela me tracasse quand tu agis comme cela. J’aime bien la Raffi que j’ai rencontré à l’Université, elle m'a beaucoup aidée. Et si j’ai pu te parler ainsi pendant plusieurs minutes sans m’arrêter et sans me poser des questions c’est grâce à celle-ci, à toi. Tu es vraiment super et j’aimerais beaucoup rester ton ami. Et tenter de te comprendre, comme un vrai ami. Je t… »

Il se recula en passant sa main dans ses cheveux. Il haussa les sourcils en poussa un « Wouaaow ». Jamais il n’avait parlé ainsi. Habituellement, il pense toujours à ce qu’il dit. Mais cette fois, il ne l’avait pas fait. À croire qu’il changeait peu à peu. De plus il avait faillit dire l’irréparable. Il finit par ajouter ensuite :

« Excuse-moi. Tu vas partir hein?»

Pourquoi avait-il dit cela? Il n’en savait trop rien. Il se recula légèrement en évitant son regard. Elle partirait probablement, elle le prendrait sûrement mal. Il se sentait mal. Il avait peur de sa réaction. Creg voulait être rassuré. Il voulait être sûr qu’il en n'avait pas trop dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Ven 9 Juin - 12:15

Il lui assura que Chris n’avait rien dit de plus, mais, ce n’est pas tant ça qui l’ennuyait. C’est plutôt ce qu’elle ressentait. Chris, les choses étaient claires, même de plus en plus clairs. Si au départ le relation était très ambigües et emplie de sous entendu, de jeu dangereux pour les sentiments de l’un ou de l’autre. Depuis leur retour, leur relation s’était tout à fait aplanie. Elle continuait à lui confier ces histoires, ou du moins presque, et lui avait commencé à le faire…Elle avait l’impression qu’ils étaient de plus en plus proche et que c’était de moins en moins ambigüs entre eux...Ce serait sans doute la plus belle histoire d'amitié qu'elle connaîtrait....Sans compter sa chère Emy évidemment.

Il lui avait tout de même posé une question et Raffi se dit tant pis, qu’importe, ça ne compte que si peu, une goutte d’eau dans la mer…A côté de ce qu’il lui arrivait à présent…Elle n’avait pas répondu malgré tout et resta plutôt bouché bée face à l’attitude de Creg. Il était si franc tout d’un coup. C’était plutôt déstabilisant. Et il pensait que c’était de sa faute. Or, il n’avait rien fait.

Il s’inquiétait pour elle, mais il n’y avait pas de raison, elle était plutôt bien, et même si cela lui faisait un peu peur, elle se sentait bien…

Lorsqu’elle s’était éloignée, ce n’était pas du tout pour le blesser ou par méfiance…oui, elle se méfiait mais pas de Creg, plus de l’eau…..Il se leva aussi tôt. Il se justifia et Raffi crut lire dans ses yeux de la panique…elle s’en voulu parce qu’il n’avait rien fait le pauvre….Sans doute avait-il juste voulu passer une agréable moment en sa compagnie mais il était si différent des autres jours….et accessoirement, elle aussi, elle était différente…de nouvelles sensations s’insinuait en elle. Des choses nouvelles qu’elle ne connaissaient que peu comme d’autre qu’elle connaissait mais dont elle avait oublié le bien-être que cela pourrait procurer.

Elle était sur le point de dire à Creg qu’elle savait qu’il n’avait aucun mauvaise intention mais, les choses allèrent si vite qu’elle n’eut pas le temps de répliquer quoi que ce soit…Elle était face à elle, les deux mains sur son épaule. Elle écoutait ce qu’il avait à dire et elle s’en voulait d’autant plus d’être si timorée et vulnérable aujourd’hui….Il se justifia, il la sentait différente, il s’inquiétait pour elle, il tentait de respecter qu’elle n’aviat pas envie d’en parler mais, malgré tout, elle sentait bien qu’il avait envie de savoir….Il ne se passait rien de grave pourtant, et il s’inquiétait tellement….il parlait de confiance, et il se trompait, c’est pas qu’elle ne lui faisait pas confiance mais, elle réalisait petit à petit ce qui se passait dans sa tête. Des choses nouvelles, et ce qui est nouveau ou ce qui bouscule les habitudes de Raffi la déstabilise facilement, le temps qu’elle s’adapte. Il lui souleva sa tête, sa main sur son menton comme pour obliger Raffi à le regarder…Et la, une chose était sûre c’est qu’il n’utilisait plus du tout de mal entendu, au contraire, il lui dit de gentille chose, et agréable à entendre…Décidément, entre Chris qui lui avait bien fait comprendre qu’il était heureux de la revoir, Creg qui lui disait tant de belle chose, et Lex…qui lui avait sans doute dit des mots qu’elle n’oublierait jamais…ce début de vacance était plutôt lourd en émotion…


Il commenca une phrase qu’il n’acheva pas, et il se recula comme étonné lui même par cet élan de sincérité. Elle était bouche bée elle aussi…Elle lui sourit gentiment lorsqu’il lui demanda si elle allait partir.. Elle ne bougea pas d’un poil, toujours le sourire aux lèvres et elle lui dit :

« Ecoute Creg, ça n’a rien à voir avec toi, il faut que tu saches l’une ou l’autre chose pour mieux comprendre…Tu crois que tu me connais un peu, mais tu ne sais pas grand chose en fin de compte…alors, je vais t’en apprendre un peu plus..je suis quelqu'un de très sensible, et j'aime pas le changement, et la, il y a beaucoup de chose qui change..."

Elle s’approcha de la pierre et se rassit comme tout à l’heure, genoux pliés contre elle, qu’elle entourait de ces bras… :

« Cela n’a rien à voir avec toi…Strictement rien à voir…tu ne m’as pas fait peur dans le mauvais sens du terme, tu m’étonnes aujourd’hui oui. De plus, si je ne me sens pas très à l’aise, ce n’est pas non plus à cause de toi et je peux même te dire que c’est plutôt un mal être positif. »

Comment trouver les mots justes :

« Il sait passer des tas de choses ces derniers temps, et pour le moment, je dois faire face à des émotions nouvelles qui me rendent un peu plus vulnérable, il suffit juste que les choses s’éclaircissent dans ma tête…. Pour ce qui est de Chris, notre première rencontre a été très ambiguë, c’est même rien de le dire…je l’ai tout de suite apprécié énormément et j’avais inexorablement envie de lui parler, de me confier….je lui ai fait confiance dès que je l’ai vu…Hier, pour la première fois, il m’a parlé comme on parle à sa meilleure amie et ça m’a fait énormément plaisir…Ensuite, il y a toi, que je trouve soudainement plein d’entrain et de franchise….c’est un autre changement…Il y aussi Emy et Chris, ils sont tellement beaux tout les deux...et puis parfois, je me sens de trop dans leur vie....Et j'ai peur de les perdre, l'un comme l'autre......et puis,…. »

Elle respira un peu plus fort car une fois de plus, elle sentait au fond d’elle cette petit piqûre, ce petit sourire timoré qui s’affichait…. :

«il y a….enfin, tu ne le connais pas encore….ça ne sert à rien que j’en parle vraiment, la seule chose que je peux te dire, c’est que je n’ai jamais été aussi remuée en la présence de quelqu’un que je ne le suis avec lui…..c’est troublant et c’est tout nouveau…. »
Elle se retourna sur lui et ajouta :

« Donc, tu vois, ca n’a rien à voir avec toi, alors, oui je vais partir mais si tu le souhaites, tu peux toujours m’accompagner…j’ai envie de chocolat….je dirais même que j’ai besoin de chocolat….. »

Elle lui fit un clin d’œil et se releva :

« Tu m’accompagnes ou pas ? »

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Sam 10 Juin - 0:04

Il releva la tête lorsqu’elle parla. Non, il ne pouvait pas dire qu’il la connaisse énormément. Par contre, certaines choses se sentent, sans en avoir la nécessité du parlé. Il fut soulagé d’entendre que ce n’était pas de sa faute. Elle avait que trop raison. Trop de chose avait changé, même dans sa vie à lui.

Il resta immobile lorsqu’elle retourna s’asseoir. Il ne voulait pas bouger, de peur de briser quelque chose d’inexistant. Le soleil n’était presque plus visible et le vent légèrement plus fort. Mais la chaleur régnait toujours assez. Il continua de l’écouter, très attentivement.

Elle lui dit que ce n’était de sa faute encore. Et il hocha de la tête lorsqu’elle lui dit qu’il l’avait étonné, il se savait. Mais ses dernières paroles furent un peu drôles et presque illogique, mais qui à dit que tout était logique? Un mal être positif. Déjà les mots ne concordaient pas. Mais plus il y repensait, plus il comprenait les vrais sens de cette expression étrange. Parfois, oui, même les mauvaises choses peuvent être bonnes. Un mal pour un bien.

Ensuite, elle lui parla. Beaucoup. C’était la première fois en faite. Il fit un sourire, le genre de sourire attendrit. Pas pour elle, mais pou ce qu’elle disait. Il la comprenait, bien sûre. Il était lui-même assez instable, les changements énormes le déstabilisaient complètement. Elle lui avait parlé de Chris et de ce qu’ils avaient vécu, enfin, une partie. Tant mieux pour elle, si elle avait trouvé une personne de choix pour se confier.

Parfois, vivre avec deux amis en couple est parfois difficile. On se sent exclu et, de temps à autre, on ne sait même pas comment réagir dans certaines situations. Les ruptures entre les deux amis, par contre, sont, pas toujours dans tous les cas, encore plus difficile à vivre. Quelques fois, ils se détestent. D’autre, ils ne veulent plus se parler simplement. Mais il y a aussi les fois ou il reste simplement ami, mais les chances sont minimes.

Ce qu’elle lui dit après, lui fit un peu mal au cœur. Elle avait parlé d’un autre garçon et des choses nouvelles qu’elle avait découvert. Il ne savait pas qui c’était, il comprenait qu’elle ne veuille rien dire. Creg sauta, par contre, peut-être trop au conclusion vite. Mais maintenant, il n’oserait vraiment plus lui avouer quoi que cela soit. Il refoula tous ses émotions pour éviter de redevenir normal.

Elle finit donc, par un « ce n’est pas ta faute », encore. Il fut content d’entendre qu’elle voulait bien qu’il vienne avec elle. Creg préférait l’amitié à l’amour. C’était beaucoup plus fort, à long terme. Ce n’est pas toujours le cas, par contre. Puis, il lui dit enfin :


« Très bien, allons-y. Un peu de chocolat ne fera pas de tord. Au fait, merci Raffi. Merci pour avoir parlé ainsi. Cela me suffit amplement, garde le reste pour toi. Je te suis. »

Il avait toujours une petite crainte au sujet du garçon qu’elle avait parlé, mais il resta positif. De toute façon elle faisait bien ce qu’elle veut. C’est une grande fille Raffi. Il souriait toujours, très heureux de l’avoir entendu. Creg n’était pas assez fort, pour lui avouer son amour. Tant pis pour lui. Qui ne tente rien n’a rien, disait-on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Sam 10 Juin - 17:17

Et après l’avoir écoutée parler, sans réagir, en tout cas extérieurement, Raffi se sentait mieux, comme si on venait de lui enlever un poids de la poitrine. Elle ferma un peu les yeux, respira une bonne fois.

Creg accepta de quitter la crique…et il remercia Raffi de lui avoir parlé…. :

« Oh, c’est normal, je te devais bien ça je pense…. »

Elle ne lui avait pas dit grand-chose et elle se sentait bien, et lui, au moins, il était rassuré. Elle lui avait parlé sans vraiment le regarder. Elle se redressa, se frotta les yeux à peine maquillés, et elle passa à côté de lui pour l’inviter à la suivre :

« Alors, a ton avis, où est ce que je pourrais bien trouver du chocolat à part dans ma tente… »

Le vent soufflait un peu plus fort. Elle réajusta son jean’s et monta la pente en vérifiant que Creg la suivait bien. Elle le taquina donc un peu :

« Eh ben, ca y est ? quel manque de punch… »

Elle lui fit un clin d’œil… Ca lui faisait penser à cette après midi au parc d’attraction, où elle lui avait presque dit la même chose. A la différence, qu’il avait l’air beaucoup plus à l’aise….

« Alors, dis-moi ? tu as fait quoi pendant le début de tes vacances ? tu es allé où ? »

Et elle avança en direction de….elle ne savait pas trop en fait…

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Lun 12 Juin - 15:25

Il n’aurait jamais cru que quelqu’un lui devait quelque chose. Même Raffi. En faite, aussitôt qu’on lui donnait la main il ne demandait pas le bras, il prenait ce qu’on lui donnait. Il n’avait pas parlé à Raffaella, pour qu’en retour elle le fasse. Il voulait simplement lui dire ce qu’il pensait vraiment, voilà tout. Puis il dit :

« D’accord. Si tu le dis. »

Contrairement à ce qu’il pensait, il ne s’était pas justifier, il n’avait rien dit d’autre. À quoi bon s’entêter? Elle l’avait en quelque sorte remercier de lui avoir parlé. Quoiqu’il en soit, elle s’était levée prête à partir.

Le vent s’était mit à soufflé un peu plus fort. Creg se mit face à lui et ferma les yeux. Il avait eut chaud toute la journée, le vent lui faisait du bien. Il ne répondit pas tout de suite à Raffi, mais il se retourna quelques instants après.


« Hmm, à cette heure, je dirais nul part? »

Il en n'avait aucune idée. Peut-être y avait-il des dépanneurs ouverts 24 heures sur 24. Il n’en savait que rien. Il fit mine de réfléchir. Ils pourraient toujours aller voir, sinon. Ou simplement allez à sa tente. C’était plus simple.

« Bien allons à ta tente. C’est plus simple non? »

Elle était déjà partie. Il rit un peu, amusé, puis il tenta de lui emboîté le pas au plus vite. Au parc d’attraction, il avait été aussi lent. Tel il était tel il resterait. Il s’empressa de la suivre, elle avait déjà commencé à gravir la pente. Il rit ensuite à sa blague. Il avait simplement trop réfléchit, elle était du genre pressé.

« Tu es trop rapide pour moi! »

Il arriva enfin à sa hauteur. Il affichait un sourire amusé et ses yeux brillaient sous les derniers rayons du soleil. Ils avaient tant pali à cause de soleil. Surtout ici, où le soleil est beaucoup plus fort. Il s’arrêta près d’elle. Puis il dit, amusé :

« Je ne dois pas te quitter des yeux alors? Sinon tu seras rendu trop loin pour que je puisse te rattraper. »

Cette fois, il répondit à sa question en marchant. Il avait fait plusieurs chose. Mais la majeure partie étant de se balader un peu partout. Il répondit en la suivant :

« Premièrement, quand je suis arrivé, j’ai été porté mes choses a l’accueil et je suis allé faire un tour à la plage. Ensuite, j’ai été un peu dans les boutiques. Je t’ai rencontré avec Emy au bar, j’avais eu soif cette fois. Et pour finir, direction tente! Je ne dormirai pas dehors en fin de compte. »

Il sourit avec son air amusé. Il avait eu peur de ne rien trouver, les bungalows ne l’intéressaient pas du tout. Il continua de suivre Raffaella. Elle avait vers quoi? Lui non plus il ne savait pas.

Dans la vie, on ne sait jamais où l’on va. On arrive toujours à la fin, cependant.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Jeu 15 Juin - 10:15

Le jeune homme était persuadé qu’à l’heure qu’il était, il ne trouverait plus de chocolat, mais Raffaella ne l’entendait pas de cette manière :

« Nul part ? non, non »

Elle lui fit non de la tête, comme pour lui assurer qu’il se trompait :

« Je suis sûre qu’il y a bien un bar qui vend du caffé et qu’il accompagne cette boisson pas un carré de chocolat….moi je prends juste le chocolat…Par une chaleur pareil, pas de cappucino… »

Sinon, il avait raison, peut-être qu’il y en avait à sa tente, et c’est ainsi qu’elle se rappela, grâce à Creg, qu’elle avait laissé un mot pour Emy qui ne pourrait la joindre puisqu’elle n’avait pas pris son Gsm :

« Oh oui, en plus j’avais décidé d’aller manger un bout avec ma chère Emy. Depuis, qu’on est ici, on a pas arrêté de courir et on a même pas encore passé du temps toutes les deux et on partage la même tente…. »

Elle sourit de constater à quel point elle avait raison. On pouvait dire que pour les vacances elle vivait ensemble et à croire que cela doit être pareille lorsqu’on vit en couple, elle avait l’impression qu’elle prenait moins de temps l’un pour l’autre. Du moins, ce n’était qu’une impression, mais pour avoir souvent entendu sa mère parler des innombrables fois où son père allait la rejoindre à l’arrêt de bus, à pied, du village à côté…ou le nombre de fois où il abandonnait ses copains pour passer plus de temps avec elle….A l’heure actuelle, même si ses parents s’aiment sans doute toujours, jamais plus il ne prenait la peine d’aller au cinéma, au restaurant. Elle se mit à sourire en pensant au cheminement qu’avait fait une envie de chocolat dans sa tête :

« C’est fou quand même » constata-t-elle, en invitant Creg à se joindre à sa réflexion en lui en faisant part.

« Comme l’esprit humain est complexe, d’une envie de chocolat, je me suis rappelée des souvenirs de mes parents, des pensées philosophiques sur la vie à deux…..en coloc ou en couple…c’est dingue…comment une idée en amène une autre…. »

Elle haussa les sourcils d’étonnement pour en revenir à la conversation initiale :

« On va aller directement à ma tente, voir si Emy est la, attrapé du chocolat et puis….on verra….. »

Elle sourit gentiment et elle avait prononcé tous ces mots en grimpant les quelques pierres menant au chemin praticable. Creg trainait derrière…A croire qu’elle était trop nerveuse pour lui :

« Non, c’est toi qui est trop lent » lui lança-t-elle dans une raillerie plus sympathique que désagréable.

une fois qu’il l’eut rattrapé, il lui assura qu’il devrait rester auprès d’elle, de peur de se perdre et Raffi éclata de rire :


« Et après tu te perdras sans doute….et tu m’en voudras… »

Elle avança un peu et au départ, elle ne savait pas trop ou aller. Elle marchait au hasard en riant et en blaguant et en relatant ce qu’elle avait fait d’intéressant :

« Ben moi, quand nous sommes arrivées, j’ai laissé Emy s’occuper de l’emplacement et je suis allée au ponton ou j’ai rencontré Lex qui m’a balancé à l’eau… »

Elle eut de nouveau un sourire en y repensant, à sourire bêtement comme cela, elle finirait pas resté figée…, en tout cas, c’est ce que lui disait souvent sa grand mère, lorsqu’elle riait pour un oui ou pour un non….bien qu’ici, il y avait de quoi sourire….Elle continua néanmoins de relater sa journée :

« Ensuite, j’ai croisé Chris à la plage, alors que je revenais de m’être changée, il m’a rebalancé à l’eau….ensuite, je vous ai retrouvé au bar, on est allé monté ma tente, Chris est venu nous aidé…et puis nous sommes allés rejoindre Lex au matériel de location…et on a passé la soirée tous les quatre…. »

Elle zappa complètement l’épisode d’espionnage….à quoi bon…néanmoins, elle se dit que peut-être il fallait mieux prendre le chemin vers la tente, si elle ne voulait pas rater Emy. Cependant, Raffaella ne brillait sans doute pas par son sens de l’orientation et ne savait déjà plus trop si c’était à gauche ou à droite qu’elle devait se rendre. Elle se retourna sur Creg, l’air un peu ennuyée et elle lui dit :

« Dis moi, tu as une idée de par où il faut aller pour se rendre au tente ? »

Elle ne plaisantait pas, ce chemin ne lui disait rien…au cas où, il ferait demi-tout, elle finirait bien par reconnaître un chemin, ou une pancarte, un arbre qui l’aurait fait rire, un visage amical qui les renseignerait….ou simplement le sens de l’orientation de notre cher Creg.

« Je marche, je marche et je sais même pas ou je vais… »

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creg
Laisse ses marques dans le sable
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 29
Coté Coeur : Diabolo Menthe… ou plutôt ce qui y tourne autour.
Age du perso : 19 ans
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Jeu 15 Juin - 15:51

Il marchait en suivant Raffaella. Il avait un continuel sourire amusé. Elle qui parlait de n’importe quoi. Elle avait raison sur plusieurs points en faite. Oui, pendant les vacances on n’a toujours l’impression d’être moins présent pour les autres. Comme si le fait de flâner ici et là, donnait une impression d’absence. Quoi qu’il en soit, Creg pensa à Chris en ce moment, il ne l’avait même pas revu depuis qu’il était ici.

« Je comprends, moi je n’ai même pas revu Chris depuis mon arrivé ici, sûrement trop occupé avec Emy. »

Il souriait maintenant à Raffealla d’un sourire complice. Il était content pour ses deux là. Il allait si bien ensemble, du moins, il l’espérait. Elle avait raison quand elle lui parla des idées qui en amène une autre. Voilà la raison des dérivations de discussion, une idée en amène une autre. Les humains sont fais pour ne pas arrêter de pensée, un objet ou simplement un dire peu nous rappeler plein de chose.

« Comme on dit Raffi, juste une image vaut mille mots, donc mille idées. Mais t’en fait pas, je suis sûr qu’elle s’amuse juste un peu moins sans toi. »

Il rit légèrement. Elles étaient toutes les deux des copines inséparables, du moins, de ce qu’il avait aperçut au bar. Une complicité régnait entre ses deux là. Pourtant lui, n’avait pas encore rencontré beaucoup de personne. Et il n’avait pas spécialement de meilleur ami. Néanmoins, la présence de Raffi était parfaitement convenable.

« Invitons la, en même temps! Et pour ce qui est d’après… Tu as raison. On verra. »

Lui trop lent. Effectivement, oui. Il éclata de rire en arrivant près d’elle. Puis il sortit la langue pour lui faire une grimace. Ensuite, il roula les yeux. Pourtant, il savait qu’elle avait raison, mais bien. Il la suivrait mieux maintenant.

« T’en vouloir pour ma perte? Bhaa…j’ai quand même le sens de l’orientation. Enfin, je crois. »

Il fit un clin d’œil a Raffaella. Mais il était vrai qu’à New York, il fallait développer un bon sens de l’orientation, si on ne voulait pas finir dans un autre quartier inconnu. Il se rappela nombreuses marche dans les rues de cette ville. Bien sûr, il ne se promenait que le jour. La nuit était particulièrement dangereuse.

Il écouta ensuite Raffaella lui parler des nombreuses aventures qu’elle à vécu. Il lui sourit ensuite d’un air amusé. Elle avait été balancée à l’eau par Lex. Faut croire que si on balance une fois quelqu’un à l’eau, comme Chris, notre mauvais karma nous revient deux fois plus forts. Maintenant, elle avait été balancée deux fois à l’eau. Creg dit d’un ton plus qu’amusé :


« Il ne manque juste moi, dis-donc! Quand est-ce que je pourrai te balancer à l’eau? »

Ils avaient passé la soirée à quatre. Creg se dit que cela avait été une bonne idée, sans doute. Lui il n’avait pas fait grand chose. Flâner. Il aimait bien faire cela en solo. Alors il pouvait s’évader dans ses pensées comme bon lui semblerait.

« Cela à du être très drôle à quatre. Moi j’ai flâné ici et là, seul. J’aime bien aller un peu partout, je commence à connaître la place par cœur. Cela peut paraître drôle comme vacances, mais je ne connais pas beaucoup de personnes ici. »

Il repensa soudainement à Loann. Il ne l’avait même pas encore rencontré et il doutait qu’elle soit venue jusqu’ici. Il se dit qu’il devait probablement mener son enquête, ils s’entendaient si bien tous les deux, mais pour l’instant il devait songer à guider Raffi. Car, elle ne savait même pas où elle allait. Il éclata de rire.

« Tu ne sais même pas où on va!? Moi qui te suivait! Bien sûr, que je sais où c’est. Tu es une petite comique toi. »

Rien de ce qu’il n’avait dit avait été lancé méchamment. Il trouvait cela plutôt comique de suivre quelqu’un qui ne savait même pas où il allait. Il prit donc le bras de Raffi, puis il dit d’un ton de guide.

« Maintenant, mesdames et messieurs, nous allons commencer la visite guider des lieux. Je suis Creg Brown et je serai votre hôte pour tout le trajet. Rappeler vous que vous voyagez avec Air-Creg. Veuillez ne pas attacher votre ceinture, car de toute façon nous s’en n’avons pas. Voici donc à votre droite, un arbre d’une beauté inexplicable et à votre gauche, absolument rien! »

En faite, le rien signifiait la mer. Mais bon, il éclata de rire. Puis tira sur Raffi pour qu’elle le suivre. Il aimait bien rigoler en disant n’importe quoi. De toute façon, la nuit était plutôt calme.

« Prochain arrêt, mesdames et messieurs, les tentes! »

Il eut un sourire amusé. Jamais il n’aurait cru agir ainsi avec Raffi. Mais, il n’avait rien à perdre. À part peut-être son estime. C’était les vacances, à quoi bon rester dans son coin à ne rien faire, c’était toujours plus amusant de déconner. Il entraîna donc Raffi dans les chemins, vers les tentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaella
*Star de la Bronzette*
avatar

Nombre de messages : 1334
Age : 36
Coté Coeur : Ca fait bizarre hein ??? Mouais...je sais ce que c'est......
Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   Ven 16 Juin - 12:54

Creg n’avait pas encore vu Chris. Elle sourit en pensant à lui mais ce sourire fut court. Elle repensa aussitôt au lourd fardeau qui lui pesait et pour lequel elle ne savait rien faire. Bien entendu, elle avait promis de ne pas en parler mais elle avait tout de même envoyer une lettre à sa cousine, elle était juriste et Raffaella se demandait si en Angleterre il était possible de se décharger de ce genre de responsabilité non désirée. Dans sa missive, qui était plus une requête qu’une lettre de courtoisie. Elle sommait sa cousine de lui préparer un dossier sur le sujet qu’elle potasserait sans doute avec Chris, pour trouver la solution qui pourrait l’aider. Néanmoins, elle répondit à Creg

« Occupé avec Emy….oui ça doit être ça…»

Et elle rendit son sourire complice à Creg…C’est deux là étaient si mignons ensemble. Il fit un petit commentaire sur la réflexion philosophique de Raffi sur les pensées qui en amenait d’autres, et puis d’autres encore, variant au fil des conversations les sujets abordés. Au final, si on cherche quel était le sujet initial de cette conversation, on s’en rappelle rarement tout de suite. :

« Oh, oui je me doute que je dois lui manquer aussi un peu, c’est juste que sur le campus, si on voulait se voir, il fallait qu’on organise quelque chose…la maintenant, j’ai l’impression qu’on compte plus sur le fait qu’on vit, entre guillemet bien sûr, ensemble pour se voir mais au final, on se voit encore moins. Comme les vieux couples…et on commence à se cacher des choses…..Et….c’est étonnant….de notre part à toutes les deux….. »

Elle fit une petit moue à Creg, une moue fataliste qui voulait dire c’est la vie, c’est comme ça….C’était inévitable, elles ont des amis en commun, avec qui l’une et l’autre entretiennent des relations différentes, qui l’un comme l’autre considère l’une ou l’autre comme une confidente, inévitablement, elles se cacheraient des choses. C’est comme ça… :

« L’essentiel, c’est que nous soyons toujours la l’une pour l’autre, et notre complicité, personne ne nous l’enlèvera, du moins, pas maintenant….. »

Elle rit timidement, comme si elle tentait de convaincre Creg d’une certitude dont elle n’était elle même pas vraiment sur de considérer comme tel. Du moins, pour le moment, elle partageait ensemble ce que Raffi n’avait jamais partagé avec une autre amie auparavant….c’est autre amie en Italie.

« Oh, mais ne t’inquiète pas, j’ai bien l’intention de manger avec mon Emy aujourd’hui…et c’est toi qui est cordialement invité à nous rejoindre…. »

Elle le taquinait évidemment, c’est vrai qu’elle avait prévu de manger avec Emy, mais elle ne savait même pas si elle était déjà rentrée à la tente pour voir son petit mot. Après lui avoir raconté sa première journée et sa première soirée au camp, il lui demanda quand il pourrait la balancer à l’eau et Raffi s’indigna :

« Non, mais, c’est une manie ou quoi ? »

Ensuite, elle pensa une fois de plus aux évènements découlant de ces arrivées à l’eau toute habillée dont une qui la ferait sourire timidement encore longtemps :

« Il est hors de question que tu me balances à l’eau….vois le bon côté des choses, je me souviendrai forcément de toi »

Elle fit semblant d’ériger un bateau :

« Quand je penserai à toi, je dirais : « Creg, celui qui ne m’a jamais balancé à l’eau toute habillée… »….tu seras unique ainsi…Qu’est ce qu’il te faut de plus….. et il est vrai que notre petite soirée fut fort agréable, je me suis bien amusée…..et toi tu as flâné ? tu as fait des rencontres intéressantes ? »

Elle haussa les sourcils, ce qui démontrait qu’elle était particulièrement curieuse de savoir s’il avait trouver au camp une jeune demoiselle qui lui kidnapperait son cœur :

« Tu n’as pas été transpercé par cupidon ? fortuitement ? sans crier gare ? »

Elle le regardait tout en continuant à marcher, histoire de voir si son visage s’éclairerait du même genre de sourire qu’elle-même affichait en pensant à Lex…..

Mais la conversation fut interrompu lorsqu’il se rendit compte que La Raffi , elle ne plaisantait pas et qu’elle n’avait aucune idée de l’endroit ou elle se rendait et elle éclata de rire en voyant la tête de Creg. Une expression qu’elle aurait qualifiée d’incrédule, voir même dépité par la révélation que venait de lui faire la jeune fille :

Elle n’avait pas du tout le sens de l’orientation.

Elle éclata de rire en l’entendant s’exclamer juste avant qu’il ne se prenne pour un steward. Raffaella jouait le jeu, elle réagissait pas des Ahhhhhh, ohhhhhh, Elle éclata de rire lorsqu’il parla de ceinture, elle fit semblant d’en chercher une et elle tournait la tête dans la direction qu’il indiquait ponctuant de superlatif plus acadabrant les uns que les autres : gigantastique…..et autre…et c’est ainsi qu’il lui fit faire demi tout l’entraînant dans sur le chemin qui la mènerait à sa tente…en quête d’Emy et de Chocolat…


=> A la tente creg…..je t’en prie crée….

_________________
Petite soeur, Reviens nous et en pleine forme....

Marianne dit de Raffi :"Elle est Fancydelik^^"
Membre officiel de la ligue des flooodeuzzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beau moment. [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beau moment. [Pv]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon voyage Opaline
» Votre plus beau moment de sonneur?
» Mon beau (vieux) manège !!!
» A vos photos : on recherche le plus beau potager..
» bouture de rosier, comment et a quel moment??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*University Holidays* :: ~Exterrieur~ :: La crique-
Sauter vers: